Accueil Normes Cartes Lecteurs Livres Logiciels Contactez-moi Liens  
     

Lecteurs ACS
Lecteur Phoenix
Prog. Gold/Silver

Lecteurs et programmateurs de cartes

Le choix d'un lecteur ou d'un programmateur de carte dépend de ce que vous voulez faire mais aussi et surtout des types de cartes que vous voulez lire ou programmer.

Comment choisir ?

Si vous utilisez des cartes vierges telles que les cartes Gold, Silver, Fun ou Jupiter, il vous faut un programmateur, au moins pendant la phase de développement de votre application. C'est en effet ce programmateur qui va programmer le microcontrôleurs de la carte et/ou sa mémoire EEPROM. Une fois cette carte programmée, et si vous avez écrit un programme compatible des normes ISO 7816 3 et 4, un lecteur classique pourra ensuite être utilisé pour lire et écrire dans votre carte.

Un programmateur classique en boîtier

Le Multipro 2000

Photo Programmateur Multipro 2000
Un programmateur "nu"

L'infinity USB

Photo Programmateur Infinity USB

Si vous utilisez des cartes personnalisables comme les cartes ACOS 1 ou 2 de ACS par exemple ou bien encore des cartes à puce à OS ouvert comme la Basic Card®, un lecteur classique suffit.

Si vous ne voulez que lire dans une carte, que ce soit votre carte bancaire, Vitale ou tout autre carte conforme aux normes ISO 7816 3 et 4, le lecteur classique convient aussi.

Photo Lecteur CyberMouse Photo Lecteur ACR30
Le lecteur CyberMouse d'ACS Le lecteur ACR 30 d'ACS

Notez bien que tous les lecteurs de cartes à puce sont capables d'écrire dans les cartes à puce, pour peu que ces dernières l'autorisent. Le programmateur en tant que tel n'est nécessaire que pour les cartes initialement vierges car, tant qu'elles sont vierges, elles ne peuvent pas dialoguer avec quoi que ce soit. La Palisse n'aurait pas dit mieux.

Acheter ou réaliser soi-même ?

Si vous cherchez un lecteur classique et que vous n'avez pas trop l'habitude des réalisations électroniques, je vous conseille de l'acheter plutôt que de le réaliser vous-même. Un excellent modèle tel que l'ACR 30 S ou l'ACR 30 U de ACS ne coûte en effet qu'une trentaine d'euros. De plus il est fourni avec tous les pilotes logiciels nécessaires pour l'utiliser sous Windows ou Linux.

Si vous voulez utiliser certains logiciels "particuliers" disponibles sur Internet pour réaliser des investigations "spéciales" dans certaines cartes à puce, vous vous apercevrez vite que la majorité de ces logiciels utilise des lecteurs compatibles Phoenix ou Smart Mouse. De tels lecteurs se trouvent dans le commerce mais ils sont également faciles à réaliser soi-même avec les informations que je vous fournis sur ce site à la page correspondante.

Photo Lecteur Phoenix
Le lecteur Phoenix décrit sur ce site

Si vous avez besoin d'un programmateur, vous pouvez acheter un modèle du commerce mais attention la qualité est très variable (surtout au niveau du logiciel) et le prix dépasse souvent les 60 euros, surtout si vous voulez qu'il puisse programmer tous les modèles de cartes. Si vous ne voulez travailler qu'avec un ou deux types de cartes (par exemple seulement les Silver ou seulement les Fun) vous pouvez le réaliser vous-même, ce qui n'est pas compliqué grâce aux explications que je vous propose dans les pages de ce site. En outre, le prix de revient sera alors beaucoup plus faible que celui des modèles commerciaux.

Photo Programmateur Gold/Silver
Un des programmateurs décrit sur ce site

Le logiciel nécessaire

Pour piloter un programmateur, il faut un logiciel spécifique. Il DOIT vous être fourni avec le programmateur si vous achetez un modèle du commerce. Si vous le réalisez vous-même comme ceux décrits sur mon site, le logiciel est disponible à la rubrique Logiciels.

Pour piloter un lecteur classique il faut disposer de ses pilotes sous le système d'exploitation que vous utilisez (Windows ou Linux par exemple). Pour les modèles ACS que je préconise, c'est le cas. En outre, ces pilotes sont très bien documentés (en anglais !) et des exemples de programmes qui les utilisent sont même fournis sur le site de ACS ou à la rubrique Logiciels de ce site. Si vous choisissez un autre modèle de lecteur que les ACS, assurez vous AVANT de l'acheter, que vous aurez bien accès à tous les pilotes nécessaires et à leurs documentations.

Pilotes propriétaires ou PC/SC

Jusqu’à présent, et même si de nombreux lecteurs compatibles d’un environnement Windows étaient disponibles sur le marché, vous étiez pieds et poings liés avec le fabricant que vous aviez choisi pour le développement de votre application ; tout changement de lecteur impliquant en effet bien souvent de devoir ré-écrire tout ou partie de votre application.

Afin de mettre un terme à cette situation et de standardiser en quelque sorte le lecteur de cartes à puce au même titre que les autres périphériques reconnus par Windows, un groupe de travail s’est constitué, sous le nom de PC/SC Workgroup. Ce groupe a mis sur pied une spécification, appelée PC/SC pour PC Smart Card, qui permet de définir une interface "standard" pour l’utilisation de lecteurs de cartes à puce sous Windows. Même si on peut critiquer une fois de plus la domination de Microsoft, il faut reconnaître que cette standardisation simplifie le travail des développeurs d’applications cartes à puce devant fonctionner sous Windows.

En effet, si vous décidez de travailler dans le respect de la compatibilité PC/SC, vous n’avez plus à vous soucier du type de lecteur qui sera employé ni du fait qu’il utilise telle ou telle API pour dialoguer avec votre application. Cela permet de rendre véritablement celle-ci portable et indépendante du matériel.

Pour faire simple, il est donc souhaitable aujourd'hui si vous achetez un utilisez un lecteur classique sous Windows qu'il dispose de pilotes PC/SC ce qui est bien sûr le cas des lecteurs ACS dont j'ai déjà parlé (non, rassurez-vous je ne touche rien sur les ventes de ces produit, hélas).


Site déclaré à la CNIL sous le n° 1112854
© 2017 - C.Tavernier - Reproduction interdite sans autorisation